Les douze tribus d'Hattie - Ayana Mathis - Gallmeister

Présentation,

Les Douze Tribus d’Hattie, paru en décembre 2012 aux États-Unis, a été le succès surprise de l'année 2013 avec plus de 250 000 exemplaires vendus. En cours de traduction dans plus de 16 pays, encensé par la critique, ce premier roman est considéré comme l'une des plus brillantes entrées en littérature de ces dernières années aux États-Unis.

 

Gare de Philadelphie, 1923. La jeune Hattie arrive de Géorgie en compagnie de sa mère et de ses sœurs pour fuir le Sud rural et la ségrégation. Aspirant à une vie nouvelle, forte de l'énergie de ses seize ans, Hattie épouse August. Au fil des années, cinq fils, six filles et une petite-fille naîtront de ce mariage. Douze enfants, douze tribus qui égrèneront leur parcours au fil de l’histoire américaine du XXe siècle. Cette famille se dévoile peu à peu à travers l'existence de ces fils et de ces filles marqués chacun à leur manière par le fort tempérament d'Hattie, sa froide combativité et ses secrètes failles.

 

Les Douze Tribus d’Hattie, premier roman éblouissant déjà traduit en seize langues, a bouleversé l'Amérique. Telles les pièces d'un puzzle, ces douze tribus dessinent le portrait en creux d'une mère insaisissable et le parcours d'une nation en devenir.

 

L'auteur,

AYANA MATHIS a grandi dans les quartiers Nord de Philadelphie. Férue de poésie, elle suit plusieurs cursus universitaires sans en terminer aucun, travaille comme serveuse puis fact-checker dans divers magazines. En 2009, elle participe au programme de Creative writing de l'Université de l'Iowa sous la direction de Marilynne Robinson. Quelques mois plus tard, elle termine son premier roman, Les Douze Tribus d’Hattie

 

Notre avis,

On ouvre toujours une nouveau roman présenté par les éditions Gallmeister avec curiosité et bonheur.

Et voila un nouvel auteur dont il faudra se souvenir le nom ....... Chaque personnage de ce roman est poignant, au bord de la rupture et ne fait qu'un dans cette famille.

Traduit remarquablement, ce livre est à lire ...... rien que pour le premier chapitre, boulversant ....... 

Écrire commentaire

Commentaires : 0