Rosa Candida - Audur Ava Olafsottir - Z

Présentation de l'éditeur,

Le jeune Arnljótur va quitter la maison, son frère jumeau autiste, son vieux père octogénaire, et les paysages crépusculaires de laves couvertes de lichens. Sa mère a eu un accident de voiture. Mourante dans le tas de ferraille, elle a trouvé la force de téléphoner aux siens et de donner quelques tranquilles recommandations à son fils qui aura écouté sans s’en rendre compte les dernières paroles d’une mère adorée. Un lien les unissait : le jardin et la serre où elle cultivait une variété rare de Rosa candida à huit pétales. C’est là qu’Arnljótur aura aimé Anna, une amie d’un ami, un petit bout de nuit, et l’aura mise innocemment enceinte.

En route pour une ancienne roseraie du continent, avec dans ses bagages deux ou trois boutures de Rosa candida, Arnljótur part sans le savoir à la rencontre d’Anna et de sa petite fille, là-bas, dans un autre éden, oublié du monde et gardé par un moine cinéphile.

 

L'auteur,

Audur Ava Ólafsdóttir est née en 1958.

Elle a fait des études d'histoire de l'art à Paris et est actuellement maître-assistante d'histoire de l'art à l'Université d'Islande. Directrice du Musée de l'Université d'Islande, elle est très active dans la promotion de l'art. A ce titre, elle a donné de nombreuses conférences et organisé plusieurs expositions d'artistes. Rosa candida, traduit pour la première fois en français, est son troisième roman après Upphækkuð jörð (Terre relevée) en 1998, et Rigning í nóvember (Pluie de novembre) en 2004, qui a été couronné par le Prix de Littérature de la Ville de Reykjavík.

Rosa candida, publié aux éditions Salka en 2007 et réédité en livre de poche l'année suivante, a reçu deux prix littéraires : le Prix culturel DV de littérature 2008 et le Prix littéraire des femmes (Fjöruverðlaun). Le roman a été traduit de l'islandais en anglais, danois et allemand.

Les droits cinématographiques ont été acquis par un producteur européen.

Audur Ava Ólafsdóttir vit à Reykjavík avec ses deux filles.

 

Notre avis,

Un très beau livre, un joli voyage initiatique qui mène le héros, de son île volcanique vers des contrées plus clémentes pour retrouver le merveilleux jardin des roses célèstes d'un monastère oublié.

Voyage vers une vie nouvelle, une voie tracée de rencontres avec des  personnages aussi insolites qu'inattendus.

On se laisse porter par ce récit simple, peu banal, par ce héros lucide et positif qui se découvre en même temps qu'il ouvre les yeux sur le monde qui l'entoure.

 

"La beauté est dans l'âme de celui qui regarde" - Frère Thomas

 

Un beau moment de lecture !

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Analisa Ogilvie (vendredi, 03 février 2017 17:02)


    Hi, i think that i noticed you visited my blog so i got here to go back the desire?.I am trying to find issues to enhance my website!I suppose its adequate to make use of some of your ideas!!