Hiver - Mons Kellentoft - Le Serpent à plumes

Mardi 31 janvier, 7 h 22.

Il fait encore nuit à Ôstergôtland. Cet hiver est l'un des plus froids que l'on ait connus en Suède. Ce matin-là, Malin Fors et ses collègues de la criminelle découvrent un cadavre, nu et gelé, pendu à une branche d'arbre. Mais comment diable cet homme a-t-il atterri ici ? Meurtre ? Suicide ? Et d'où viennent ces étranges blessures qui recouvrent son corps ? D'indice en indice, de nouveaux personnages apparaissent : les trois frères d'une certaine Maria, suspectés de viol ; Joakim et Markus, deux adolescents pas très nets ; Valkyria et Rickard Skoglôf, deux marginaux adeptes de cultes vikings.

Les policiers sont perplexes..........

 

Pour la première fois en France, le public est invité à faire la connaissance de la célèbre Malin Fors, qui compte déjà des millions de fans en Scandinavie.

 

L'auteur,

Mons Kallentoft est né en 1968 en Suède.

Journalsite et auteur, il a déjà publié cinq romans qui ont reçu de nombreux prix. Vendu à 150 000 exemplaires en Suède et traduit en huit langues, Hiver a connu un succès retentissant dès sa parution.

 

Notre avis,

Décidément,  les pays nordiques regorgent d'auteurs de romans policiers avec à chaque fois une originalité sans faille.

Le récit est construit sur trois axes principaux. Malin (jeune femme commissaire), et sa vie qui se déploie comme un éventail : mère d’une fille unique qui la renvoie à sa propre adolescence ; femme (ex- ou amante occasionnelle d’un journaliste ambitieux) ; fille (relations difficiles avec des parents retraités exilés au soleil de Ténérife) et flic (elle travaille en tandem avec un autre policier, Zeke).

Il y a ensuite la vie dans cette terre suédoise, que nous découvrons à travers le regard des deux enquêteurs. Le fonctionnement de la société est analysé, décrit, jugé. Relations familiales, sexuelles, affectives, sociales, tout y passe...

Il y a enfin un parti-pris artistique et narratif qui consiste à faire parler le mort. Comme dans un récit à plusieurs voix.

Malgré tous ces défauts et ses longueurs, Hiver se lit assez bien. Le suspense est au rendez-vous, les personnages principaux attachants, ni super-héros ni losers déprimés et le cadre exotique, pour qui aime le froid.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0